Il y a trois semaines, nous avons interpellé les candidat.e.s à l’élection présidentielle par une lettre ouverte qui leur demandait de se situer par rapport à nos propositions. Deux d’entre eux nous ont répondu à ce jour : Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron. Les autres candidat.e.s prendront certainement le temps de le faire à leur tour, espérons-le.

Charlotte Girard, « co-responsable du programme de la France Insoumise », nous a envoyé au nom de Jean-Luc Mélenchon une lettre de deux pages, qui répond à certaines de nos propositions, y ajoute d’autres, mais ne reprend ni le mandat vraiment local (lutte contre le parachutage), ni le « 49.4 » (remplacement du 49.3 par un référendum engageant la responsabilité du gouvernement devant le peuple). Plus généralement, la porte-parole de Jean-Luc Mélenchon souligne des convergences sur le diagnostic (« rendre au peuple sa souveraineté politique ») ainsi que sur quatre de nos propositions, mais rappelle que l’essentiel du processus de refondation de la souveraineté et de rupture avec la « monarchie présidentielle » doit, pour la France Insoumise, passer par la convocation d’une constituante. A nous la démocratie ! serait encouragé, le cas échéant, à y porter ses propositions.

En Marche !, le parti d’Emmanuel Macron, nous a répondu par mail : il suffira donc de le citer in extenso, mis à part les formules de politesse d’usage :

« Emmanuel Macron souhaite que les pratiques des responsables politiques deviennent plus représentatives, plus responsables et plus efficaces.

A cet égard, il tient à porter une grande loi de moralisation de la vie politique. Il propose notamment de renforcer le non-cumul des mandats et de réserver l’accès aux fonctions électives aux candidats ayant un casier judiciaire B2 vierge.

Par ailleurs, Emmanuel Macron propose le contrôle et la fiscalisation de l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) des parlementaires. Dans un souci d’efficacité, il est également prévu de réduire le nombre de parlementaires d’environ un tiers.  »

Suit un lien vers le site du candidat, qui ne répond pas directement aux propositions formulées par A nous la démocratie ! mais traite de « moralisation » de la vie politique.

Nous laissons nos lecteurs juges de chacune de ces réponses, en rappelant qu’A nous la démocratie ! ne soutient aucun candidat à la présidentielle, mais que nous nous félicitons de voir l’agenda politique intégrer, de plus en plus, des propositions qui contribuent à assainir la démocratie. A suivre, avec les réponses prochaines (souhaitons le) d’autres candidat.e.s.

 

2 thoughts on “Les candidats à la présidentielle répondent à nos propositions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s