Madame Monsieur,

Les élections présidentielles sont pour les candidats l’occasion de clarifier leur programme et de l’exposer en toute transparence au plus grand nombre.

Ces élections concentrent sur une personne les principaux choix politiques de notre pays pour cinq ans ; aussi les électeurs s’y intéressent-ils de près, malgré une tendance de fond, observée en France comme ailleurs : les citoyens sont las de donner un chèque en blanc à leurs représentants.

Exigeants et attentifs, ils sont de plus en plus nombreux à affirmer leur appétit pour la démocratie, leur capacité d’initiative et leur rejet d’une classe politique qui les représente mal.

 C’est pourquoi l’un des enjeux majeurs de 2017 sera le renouvellement et l’ouverture de notre système politique.

De ce constat est né le mouvement À nous la démocratie ! à la fin de l’année 2016.

Initié par des déçus des grandes formations politiques ayant pour certains d’entre eux été militants voire exercé des responsabilités dans divers cabinets ministériels, À nous la démocratie ! défend six propositions visant à redonner de l’air à un système politique manifestement à bout de souffle.

En favorisant le renouvellement du personnel politique, en donnant plus de pouvoir aux citoyens et en assurant une plus grande indépendance du pouvoir judiciaire, ces mesures veulent enrayer la crise de défiance sans précédent qui frappe aujourd’hui notre vie politique et délégitime l’action publique.

Ces propositions sont :

  1. Assurer le renouvellement de la représentation politique au travers de mandats strictement non cumulables et dont la reconduction est limitée dans le temps
  2. Lutter contre le parachutage et imposer que tout candidat à une élection municipale réside réellement depuis 5 ans dans la commune où il se présente
  3. Réinventer le Sénat et le remplacer par une chambre des Français établie par tirage au sort
  4. Rendre le gouvernement responsable devant le peuple et créer un « 49.4 » par lequel le Premier ministre engagerait la responsabilité du gouvernement sur un texte soumis à référendum en cas de conflit avec le Parlement
  5. Renforcer la démocratie directe et garantir un référendum d’initiative populaire pour toute cause rassemblant 500 000 signataires
  6. Établir une justice impartiale pour les responsables politiques et créer une cour spéciale indépendante constituée de magistrats et de citoyens tirés au sort.

 Comment vous situez-vous par rapport à ces propositions ? Plus largement, comment comptez-vous vous y prendre pour répondre à la crise actuelle des institutions ? Les électeurs attendent des clarifications et des actes, sur ce point.

Votre réponse sera publiée sur le site d’À nous la démocratie ! à côté de celle des autres candidats à la présidentielle. Nous nous tenons également à votre disposition pour en débattre et éclairer votre jugement.

Certains de votre intérêt pour le renouvellement de la démocratie, nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de toute notre considération.

L’équipe d’ANLD!

Télécharger la lettre au format PDF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s