De retour de Rouen, où nous avons tenu une réunion publique d’information ce week-end, je voudrais livrer ici quelques impressions de la campagne que nous menons. Aux campagnes législatives des candidats qui nous ont rejoints (et qui commencent à arpenter leur circonscription), s’ajoutent les nombreux contacts noués à l’occasion de rencontres avec d’autres initiatives citoyennes, des amis d’amis, et plus généralement, tous ceux qui ont pris quelques heures de leur temps pour discuter avec nous à Rennes, Nancy, Rouen, Paris, Sceaux, Sarcelles, et bientôt tant d’autres villes.

Nous ne sommes pas (encore) un mouvement de masse. Et lorsque nous organisons des réunions publiques, dans des cafés, des salles de travail, ou même des appartements, il arrive que nous soyons à peine une dizaine. Mais ce qui surprend à chaque fois, c’est le sérieux et la rigueur avec lesquels les participants prennent les propositions que nous faisons. Plus encore : à mesure que nous exposons pourquoi il faudrait remplacer le Sénat par une chambre de citoyens tirés au sort, et pourquoi les députés ANLD! seront beaucoup plus investis dans leur fonction que les députés ordinaires, des remarques et des questions se font jour, qui visent toutes au même objectif : gagner encore en précision et en exigence. Des citoyens assemblés par leur envie commune d’en finir avec les professionnels de la politique, s’emparent des instruments que nous proposons, et veulent tout de suite en tester l’efficacité. Ils se projettent dans la peau d’un parlementaire et se demandent de quelles expertises ils auraient besoin. Ils s’imaginent exerçant un mandat de maire. Ils cherchent comment s’assurer que l’influence des lobbyistes s’amenuise. Bref, collectivement, nous nous ressaisissons de ce qui paraît d’habitude lointain, réservé à quelques-uns, qui s’y connaissent mieux que nous et ont une prétendue « compétence ».

Si A nous la démocratie ! ne devait servir qu’à cela, ce serait déjà une grande avancée : prendre le moment de regarder ensemble comment nous avons été exclus des institutions de notre vieille république, et comment nous pouvons nous réapproprier le pouvoir. Qui sait, par exemple, que n’importe quel électeur inscrit sur les listes peut se présenter en tant que député ? Qui croit sincèrement que les sénateurs sont de vieux messieurs pleins de sagesse et de pondération, à même de fabriquer des lois aussi justes que mesurées ? Qui s’imagine que la démocratie se réduit au vote, tous les 5 ans, pour un homme providentiel et son programme fourre-tout ? Dès que nous prenons le temps de nous pencher ensemble sur ces questions, les 6 propositions d’ANLD! paraissent pleines de bon sens. Et les participants aux réunions publiques n’hésitent pas à aller plus loin. Quelques propositions issues de la réunion du 4 mars à Rouen, par exemple :

  • Mettre en place un statut pour les élus qui leur permette de retourner facilement à leur carrière professionnelle antérieure, au terme de leur mandat, sur le modèle des décharges syndicales.
  • Faire émerger des expertises citoyennes pour que ceux qui conseillent les parlementaires ne soient pas organiquement liés à des intérêts industriels ou politiques.
  • Rendre la fonction de suppléant plus substantielle, en lui permettant de siéger dès que le député est indisponible.

Voilà autant d’éléments qui pourraient être repris et discutés (dans le cadre du mandat impératif en continu) par les adhérents et les élus ANLD! Voilà aussi des preuves du travail de fourmi que nous avons entrepris, et qui sera certainement de longue haleine, même si d’autres initiatives citoyennes nous y aident : transformer la colère des citoyens dégoûtés par un système vermoulu, en implication dans la vie publique et en mobilisation pour changer ce système.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s