La Convention citoyenne pour le climat avait conclu, en juin dernier, dans son rapport : 

« Dans une logique d’écoconception des services, nous proposons d’évaluer les avantages et les inconvénients de la 5G par rapport à la fibre avant et non après avoir accordé les licences (…). Instaurer un moratoire sur la mise en place de la 5G en attendant les résultats de l’évaluation de la 5G sur la santé et le climat. »

Cette proposition (PT12.1) de moratoire n’avait alors pas été rejetée par le président, qui avait salué au passage le sérieux du travail de la commission citoyenne. Un succès, appelant selon lui la constitution d’autres commissions citoyennes dans un futur proche.

En juin, les vertus de l’intelligence collective étaient donc saluées par le président. Et soudain, lundi 14 septembre, voilà qu’il déclare à  des entrepreneurs de la « French tech » :

« Oui la France va prendre le tournant de la 5G. (…) J’entends beaucoup de voix qui s’élèvent pour nous expliquer qu’il faudrait relever la complexité des problèmes contemporains en revenant à la lampe à huile ! (…) Je ne crois pas que le modèle Amish permette de régler les défis de l’écologie contemporaine ».

Deux dimensions immédiatement nous interpellent dans cette intervention. Premièrement, le revirement par rapport au mois de juin, où l’action de la convention citoyenne était saluée et valorisée, et les conclusions sur la 5G soudainement écartées, aujourd’hui : fragilisant une parole politique, déjà extrêmement décrédibilisée, auprès de nombreux électeurs désabusés, se résignant toujours plus dans le bulletin blanc ou l’abstention. C’est-à-dire une absence d’adhésion.

Le deuxième point, et non des moindres, la description caricaturale qui est faite des partisans d’un moratoire sur la 5G. Ces gens seraient simplement des Amish, qui se détourneraient, comme cette communauté, systématiquement de la modernité, dans une posture, dans une croyance arrêtée, sans analyse de tous les gains dont la technologie pourrait faire bénéficier de façon spectaculaire et émancipatrice, la société et les Hommes.

Pourtant, la Convention Citoyenne pour le Climat est on ne peut plus claire dans son rapport final. Elle n’est pas contre la technologie, elle souhaite juste « sortir de ‘l’innovation pour l’innovation’  sans prise en compte de l’impact écologique et carbone, ni même de l’utilité pour la population. »

Il s’agit donc de procéder à un rapport entre les bénéfices de cette technologie pour la population, en terme de bien-être, et d’en voir également les risques, en termes d’environnement, de climat, et également de santé publique.

La société a besoin du maximum de données clés, pour efficacement décider. Des connaissances essentielles éparpillées, étant donné le haut niveau de complexité dans nos sociétés, qui implique de régulièrement se retrouver. Dans la diversité. Pour mutuellement s’enseigner, dans un cadre assurant que la parole sera le plus largement possible distribuée.

Échanger. Puis après enfin choisir, donc arbitrer. Des décisions qui impliquent de clairement se positionner sur les contours de la société dans laquelle nous  souhaitons évoluer.

Une clarté, une prise de conscience du cadre de vie que nous souhaitons collégialement ériger ; qui nous permettra ensuite de juger de la réelle efficacité, ou non, de nos actions, pour au mieux les ajuster.

Se retrouver, en conscience décider, donne du sens. Et c’est peut-être aujourd’hui ce qui nous manque le plus. Car entendre que les choses seront ainsi, et pas comme cela, ne nous rend pas responsables, et donne surtout un aspect mécanique à nos pas. Nous suivons un chemin, et nous demandons, à 20, 30, 40, 50, 60 ans, pourquoi nous l’empruntons.

Nous recevons des réponses, et alors, nous arrivent des questions.

Pour les discuter, partager, mutuellement nous enrichir, nous compléter, avec grand plaisir de bientôt vous retrouver. Vous pouvez nous écrire par e-mail, consulter nos prochains événements sur notre site.

Chacun a un rôle clé à jouer, au service de ses valeurs, et dans la bonne humeur : nous en sommes toutes et tous convaincus !


À nous la démocratie



Photo de Vladimir Kudinov sur Unsplash

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s