C’était samedi après-midi, devant le Sénat : quelques-uns d’entre nous, participant à la manifestation des Gilets jaunes, décidèrent d’aller voir du côté du Sénat si le peuple avait résolu de prendre les armes et d’envahir l’hôtel du Luxembourg. Manifestement non : à l’exception de trois cars de CRS, les trottoirs étaient vides. Jusqu’à ce que Gérard Larcher, l’actuel président du Sénat, sorte d’on ne sait où et passe non loin de nous. Il aurait été de mauvais goût d’éviter les quelques manifestants postés juste devant son hôtel – qu’on hésite à appeler particulier, tant le citoyen Larcher y a vécu de longues années (depuis 1986 !). Il fit donc un petit détour pour nous serrer la main, en ne répondant à aucune des questions que nous lui posâmes. Tout au plus prit-il la peine d’affirmer que « le non-cumul des mandats, il y a longtemps qu’on se l’applique ! »

Ceux d’entre vous qui ne connaîtraient pas la brillante carrière de Gérard Larcher – on ne peut pas vous en vouloir – apprendront que celui-ci a été conseiller municipal de Rambouillet (depuis 1979), puis maire (1983), conseiller régional d’Île de France (1985-1992), sénateur depuis 1986, ministre de Jacques Chirac, et deux fois président du Sénat.

Une fois ces quelques secondes d’échanges terminées, le citoyen Larcher, que nos suffrages (indirects) maintiennent dans sa confortable position de multi-cumulard, est retourné en son hôtel, l’air content de lui et jovial. Les forces de l’ordre n’ont pas tardé à nous prier de circuler.

Voilà donc comment le troisième personnage de l’Etat, celui qui devrait succéder à Emmanuel Macron au moment où ce dernier démissionnera, répond à la crise politique la plus grave que ce pays ait connu depuis 1995, au moins : par une boutade. Il est temps d’aérer nos vieilles institutions, de remplacer les sénateurs inamovibles par un Sénat citoyen tiré au sort, et d’envoyer à la retraite le citoyen Larcher, 69 ans à ce jour, et 76 ans de mandats électifs cumulés. Nous ne doutons pas que les aspirations démocratiques du mouvement des Gilets jaunes, partout visibles, puissent être compatibles avec nos propositions.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s